En vue extérieure le réservoir des Folies n’est qu’un tumulus modeste situé dans un quartier « ..excentrique de Longpont-Village, (chemin Croix Rouge Fer, à mi-chemin entre la Croix et la rue de Paris). ».

Il était donc nécessaire de signaler sa présence et d’attirer l’attention des passants.
Cadran solaire à l'équinoxe
Il a été choisi un mat simple portant d’un coté un panneau descriptif rédigé avec la Société Historique de Longpont (shllongpont.free.fr) et sur la face sud un cadran solaire calculé par nos soins.

La symbolique du cadran trouve un lien avec les sources de Longpont puisque le XVIIème siècle voit leur développement alors qu’on assiste au déclin des cadrans, dépassés par l’avènement de la mécanique horlogère. Aujourd’hui cadrans et sources sont passés aux oubliettes mais il n’est pas vain de rappeler, et de conserver ces ouvrages qui délivraient l’eau et le temps avec peu de précision mais beaucoup de fiabilité.
Cadran orienté vers l'ouest (28 degrés)
C’est un cadran incliné vers l’ouest où les graduations matinales sont plus larges que celles de l’après-midi. Ses indications donnent l’heure solaire locale. Celle-ci avance de 10 minutes sur le temps solaire du méridien de Greenwich puisque ce dernier est à l’ouest de Longpont, et que le temps de Greenwich est la base du temps moyen universel. D’autre part il était connu depuis la fin du XVIIIème siècle que le temps solaire n’a pas la régularité du temps des horloges mécaniques. Il ne faut donc pas espérer la coïncidence avec une montre courante, même en tenant compte du décalage légal d’une ou deux heures d’avance suivant la période de l’année.

Un cadran muet en absence de soleil et qui reste imprécis quand il brille, ne serait donc pas bien utile s’il n’était, selon de légendaires croyances, le protecteur et porte bonheur de son environnement. C’est pourquoi l’ADS a pensé, qu’à Longpont, cela ne pouvait qu’être profitable à l’avenir de ses sources séculaires.


 

Haut de page

Imprimer cette page